petits cochons

20 mai 2011

Mur de BTC (briques de terre crue)

Avec les beaux jours nous avons décidé de nous coller à la corvée de briques. Nous avions acheté une presse à main de marque Créatec, relativement ingénieuse, mais dont un des axes ne supporte pas les 60 kg de pression que l'on est censé exercer sur le bras de la machine. Résultat, l'axe se tort et la machine de coince. Le vendeur nous en a renvoyé un exemplaire (de l'axe) mais aux mêmes causes, mêmes effets. Nous avons donc fait faire un axe dans un aliage plus résistant, par une entreprise de notre région. Quoi qu'il en soit la confection des briques reste tout de même une corvée. Il nous a fallu trois jours pour faire environ 300 briques, à deux et sans travailler toute la journée.

Le principe est simple, on creuse un trou plus profond que la zone où se trouve la terre végétale, on mélange avec du sable (ou de l'argile selon le type de sol), un peu de chaux si on le souhaite, on charge la presse et c'est parti. Le plus fatiguant est bien sûr de concasser et mélanger la terre à la pelle. Trouver le bon dosage est également difficile, mais s'il est mauvais on s'en rend compte tout de suite puisque la brique ne tient pas.

On laisse transpirer (au chaud, sous bâche) avant de faire sécher.

DSCF1269b

 

 

 

 

 

 

Une petite partie de nos BTC au séchage

 

Nous avons pu monter le mur en une journée :

DSCF1265b

   DSCF1275bLe mur en ensuite enduit de terre.

Posté par petitcochon à 18:28 - Commentaires [2]

planchers

Juste après avoir fini les marmo de la chambre enfant nous avons attaqué le plancher de cette même pièce, histoire de pouvoir y dormir correctement rapidement. L'idée est de ne pas rentrer le samedi soir mais de rester dormir sur place.

Une fois les dernières gaines électriques en place et les boîtiers DCL destinés à soutenir l'éclairage du RDC scellés au plâtre, nous installons une isolation phonique en panneau de laine de bois. Entre ces panneaux se placent des planches sur lesquels le planchers en pin (qui ne sera pas la couche finale) reposera, une bande phaltex assurant l'isoloation phonique entre la planche et le plancher :

DSCF1202b

 

 

 

 

 

 

 

 

Aujourd'hui  la chambre ressemble donc à ceci :

DSCF1208b

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un futon et un lit simple nous permettent de dormir sur place, pas toujours bien en raison de l'inconfort du futon (en même temps que peut-on espérer d'un futon de marque scandinave???) et de l'orientation à l'est de la chambre, sans rideau ni volets...

Photo_0085bDSCF1223b

Posté par petitcochon à 17:56 - Commentaires [0]
14 mars 2011

les enduits déco

Comme convenu nous avons entamé les marmorino dans la chambre enfant et cela n'a pas été sans mal. Pour rappel le marmirino est enduits déco en trois passes dégressives (en granulométrie et en charge) : la première passe est un mélange de un volume de marbre 0/0,6, ou semoule de marbre, un volume de sablon et un de chaux CL 90 (plus le pigment) ; deuxième passe : un volume de poudre de marbre impalpable (PMI) et un de CL 90 (plus le pigment) ; troisième passe : un de PMI et deux de CL 90 (plus le pigment).En principe les deux premières passes sont simplement "posées" sur le support et ne sont serrées qu'à la troisième passe, le tout s'éffectuant sur la couche précédente encore fraiche.

Ca c'est pour la théorie... Parce qu'en pratique, et j'avais déjà réalisé ces enduits auparavant sur d'autres types de supports, on a galéré et on galère encore. Les fonds ont beau être arrosés encore et encore toutes les cinq minutes, ils ne sont jamais saturés. Résultat : les enduits tirent instantanément, avant d'être correctement lissés... Donc c'est pas aussi beau et lisse que ça pourrait l'être.

Cerise sur la gâteau j'ai acheté un pigment bleu charron très joli mais qui ne convient pas à la chaux. Il devient blanc à son contact, du coup la chambre enfant est ocre, ce n'est pas plus mal mais ça nous a valu quelques m2 à refaire. Enfin, le petitchochon XXL semble s'en sortir mieux que moi, tant mieux.

 

DSCF1149b

 

Le support en fibralyte évoqué dans l'article précédent.

 

 

 

 

 

 

 

DSCF1162b

Le daron devant l'enduit bleu... on devine encore un peu sa couleur originale, avant qu'il ne blanchisse totalement.

 

 

 

 

 

 

Les marmorino au final :

DSCF1174bLe travail du Daron, insatisfait de son oeuvre pourtant réussi.

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCF1188b

Mon travail. L'enduit est encore frais, il éclaircira en séchant.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mise à part cette chambre, la salle de bain a été commencée, en marmirino vert, et la chambre adulte en ombre calciné (taupe). Le séjour est badigeonné (mélange de un volume de PMI, 2 volumes de CL 90 et trois volumes d'eau) en marron glaise. Malheureusement à la réception nous nous somme apperçu qu'il tirait plutôt sur le bois de rose... Effectivement une fois sur le mur on hésite entre la couleur malabar et le saumon...

 

Spéciale dédicace au centre de formation de Maisons Paysannes de France et à Jean-François Bertoncello.

Posté par petitcochon à 19:16 - Commentaires [1]
22 février 2011

avancement des travaux intérieurs

Après la mise en place des balustrades nous avons entamé une période de travaux intérieurs afin de finir au moins une chambre rapidement. Nous avons donc avancé les cloisons à l'étage : entre la chambre enfant et l'escalier nous avons mis les prises et interrupteurs en place (ou du moins les boîtiers), posé une isolation phonique en laine de bois et couvert le tout de panneaux de fibralyte (sorte de longues fibres de bois enduites de ciment) destinés à recevoir un enduit marmorino dès la semaine prochaine si tout va bien.

La cloison séparant les chambres enfant et adulte et aussi été avancée : mise en place des dernières gaines électriques, boîtiers, pose de planches de bois de 27mm d'épaisseur en habillage (elles ont été très finement poncées, en grain 360, pour obtenir un toucher parfaitement lisse. Ce serait dommage que notre petit se couvre d'échardes...).

DSCF1116














Côté parents (là où la photo est prise, les prises sont scellées au plâtre puis l'isolation phonique est assurée par de la laine de bois :
DSCF1134













Le tout est recouvert d'une plaque de plâtre qui recevra des planches en bois comme du côté enfant.

Le côté enfant une fois terminé donne ceci :
DSCF1143

Posté par petitcochon à 17:25 - Commentaires [0]
24 janvier 2011

Balcon

Le voilà, le balcon artisanal, d'inspiration autrichienne. Nous avons également fait le bardage du garage côté Doubs, des portes faites maison, des fenêtres, une entrée de garage...

DSCF1073 DSCF1083_r DSCF1082_r DSCF1025_rDSCF1031_r

Merci à Bob, PouetPouet, Alexandre (copain à 2P) et Christian.

Durant l'hiver, nous avons installé une petite cuisinière pour le chauffage et la cuisine.

Alexandre (cousin), Christian et François nous ont fabriqué une magnifique porte de garage.

SDC12281_rSDC12291_r

SDC12309_r

Posté par petitcochon à 09:05 - Commentaires [1]
Tags :

01 octobre 2010

The baie vitrée

On ferme la maison. Enfin ;-) On commence par la baie.
On rajoutera encore une goutte d'eau qui de loin donnera l'apparence d'une lisse, et ainsi la maison prendra l'apparence d'une maison en colombage à bois court (pour les connaisseurs).

Photo_0028

Posté par petitcochon à 20:43 - Commentaires [1]
Tags :
31 août 2010

un point sur l'été 2010

En consultant les statistiques de fréquentation du blog je me suis rendu compte qu'il y avait tout de même des visiteurs chaque jour (autres que nous j'entends), alors j'ai eu honte de ne pas avoir updaté depuis si longtemps.

Que dire de l'avancement du chantier cet été?

Et bien nous n'avons pas autant de ressources humaines que l'année dernière (où nous avions bénéficié de l'aide de 6 à 8 personnes de la famille de Michel pendant tout un mois. J'en profite pour leur adresser à nouveau un grand merci pour leur aide si précieuse). Les avancées ont donc été moins impressionnantes, d'autant que les tâches à effectuer ne sont plus aussi intéressantes pour des bénévoles potentiels.

Donc voici un rapide aperçu des travaux :
Nous avons continué (à défaut de finir) l'électricité. C'est un travail très long, qui nous a mobilisé à deux pendant toute une semaine cet hiver et encore aujourd'hui ponctuellement. Nous avons décidé de réaliser les travaux d'électricité nous-mêmes.
Les nouvelles normes d'électricité sont très strictes : par exemple pour les luminaires au plafonds il faut installer un boîtier spécial (DCL : dispositif de connexion des luminaires), il ne suffit pas de mettre les fils. Bref, c'est difficile de suivre les normes.
HPIM3031




Les fameux boîtiers.

Les enduits intérieurs ont également été avancés. Le résultat ne m'a pas toujours paru satisfaisant. Nous avions demandé du sable clair de rivière, et je ne sait pas comment nous avons reçu du concassé bleu (si si bleu) granulométrie 0,4. Le résultat est donc un peu grossier à mon goût même si la couleur est finalement agréable. Nous avons utilisé aussi du sable rouge selon les pièces, sable préalablement tamisé.
HPIM3014











exemple de finition satisfaisante au sable rouge tamisé.
Merci au Daron

HPIM2975











En comparaison : enduit au sable 0,4 bleu à l'extérieur.
Merci à Rémi K. et Vincent S. pour leur travail.

Le bardage a également été réalisé. Nous avons utilisé des planches de sapin de 27 mm d'épaisseur, rabotées, passées au sel de bore et à l'huile de lin (ce travail a été effectué par nos soins). Les planches de 27 mm sont vraiment épaisses pour un bardage (en magasin, on trouvera plutôt du 10 mm) et le résultat est assez massif mais va parfaitement avec le style de la maison.
HPIM3019









Bardage côté Doubs, au sud-ouest. Le soleil du soir donne au bois une teinte dorée très agréable. La photo ne rend pas justice à la réalité.
Merci à Christian pour ses aller-retour Strasbourg/La Prétière.

La chape (au-dessus de la dalle) est faite : nous avons fait un mortier bâtard de ciment et de chaux NHL2 (ben oui, ça a des avantages aussi le ciment) et armé seulement là où se trouvera le Kachelhoffe. Il faudra vraisemblablement faire encore un réagréage pour tout niveler parfaitement avant de poser le carrelage ou la tomette (le choix n'est pas encore fait).
HPIM3036











Merci à Rémi pour son efficacité.

Le plancher des terrasses et grenier est terminé. Il nous a pris beaucoup de temps : rabotage, sel de bore et huile de lin (comme pour le bardage). Il a été réalisé avec toujours les mêmes planches de sapins de 27 mm d'épaisseur.
Il se compose de voliges (150 mm de large et 27 mm d'épaisseur) posées directement sur les solives. Au-dessus nous avons disposé une couche de liège de 4 mm, puis un pare pluie HPV  (Hautement Perméable à la Vapeur, il parait), puis des bandes de bois sur lesquelles reposent des bandes de phaltex (espèce d'aggloméré de fibres de bois servant à désolidariser les planches pour éviter le bruit. Enfin le plancher (planches de 150 mm de large et 27 mm d'épaisseur). Le vide entre les deux couches de bois a été comblé par un mélange de sable et de chaux. Je ne peux pas vous expliquer pourquoi, la raison m'échappe (et oui on n'est pas toujours d'accord sur un chantier).
HPIM3038







Ici on voit le pare-pluie, le bois et le phaltex. Il ne reste plus qu'à poser le plancher. Comme cette partie du plancher est en réalité une terrasse (donc exposée aux intempéries), nous n'avons pas mis de chaux-sable en épaisseur. Mais pour se rendre compte de ce qui a été fait dans le grenier (abrité) il suffit d'imaginer la partie bleue couverte du mélange.

Nous avons aussi coulé la dalle du garage. Le travail de préparation a été long : il nous a d'abord fallu débarrasser le garage de tout son contenu pour le réorganiser dans le grenier (ce n'était pas une mince affaire). Nous avons ensuite mis en place les évacuations d'eau et rigoles : 3 m de rigoles à l'avant du garage pour évacuer l'eau de pluie qui s'écoule car le terrain est en pente et les pluies souvent violentes, le tuyau d'évacuation de ces eaux de pluie est enterré dans le sol et nous avons ajouté un trou d'évacuation dans le garage relié au même tuyau. Ces eaux de pluie seront évacuées vers l'arrière du garage, dans le jardin, où la pente continue.

Nous avons mis en place les piquets de terre. La question est trop technique pour que je l'aborde. Si vous avez des questions particulières, consultez Michel par mail.

Ensuite nous avons prévu une "salle d'eau" de garage, comprenez une douche de fortune, un WC sec et un lavabo. Ces installations viennent s'ajouter à la salle de bain et au WC sec déjà prévus à l'intérieur de la maison. Il nous fallait donc trois évacuations supplémentaires en direction de la phyto-épuration (pour les WC, seules les urines sont traitées par la phyto, les fèces finiront au compost, avec dérogation du service compétent de la DDE).

Enfin, un tuyau est mis en place pour relier la réserve d'eau de pluie (qui sera prochainement enterrée) à une pompe, histoire d'utiliser l'eau de pluie dans le garage.

illustrations :

HPIM3076

Cette photo a été prise lors du coulage de la dalle par une toupie équipée d'un tapis (c'est très pratique). On voit ici les trois évacuations d'eau (WC, douche, lavabo). Le tuyau jaune (un tuyau de drain agricole en réalité) contient le tuyau d'eau qui relie la réserve d'eau de pluie à la pompe. On distingue au mur la différence entre l'enduit fini (plus clair) et l'enduit grossier coulé dans un coffrage (technique du greb).

HPIM3085

Le trou d'évacuation à l'intérieur du garage.

 

La préparation du garage en prévision de l'arrivée de la toupie nous a occupé jusqu'à 22h30 la veille et dès 7h le jour J. Autant dire que le temps de rentrer et de tous se laver, la nuit a été courte. Mais, véritable bénédiction, la toupie équipée du tapis nous a permis d'économiser beaucoup de temps et de forces (sans tapis, il nous aurait fallu transporter tout le béton à la brouette...). Ce temps dégagé nous a permis de creuser dans la même journée la tranchée reliant le regard (déjà en place) à l'arrivée d'eau installée sur le trottoir par Gaz et Eau, soit 12 mètres.

HPIM3090

Ici les filles ont l'air d'attendre que ça se passe mais c'est uniquement parce que nous étions déjà cuites. Toute la terre que l'on voit sortie, c'est nous ;-)

HPIM3094

Le Daron en pleine action. Merci Daron.

HPIM3113

Le lendemain le raccord est mis en place.

Je vous épargne l'épisode sur la mise en place des raccords parce que je n'ai pas tout suivi (merci au Daron au passage). La tranchée a été rebouchée et un robinet installé dans le garage (environ 24 heures après le coulage de la dalle). Au final nous avons de l'eau : plus besoin de trimbaler les bidons ni de mendier chez la voisine (mille bisous à Jacqueline et Gilbert qui ont été si généreux avec nous).

Posté par petitcochon à 15:47 - Commentaires [1]
06 juillet 2010

Les voisins sont contents

Il est loin (il y a 6 mois) le temps où les passants se demandaient quel paysan pourrait bien avoir l'idée de stocker la paille dans un hangar ouvert. Le projet prend forme à l'extérieur. Il est vrai que bien des fois l'observateur devait se demander quel est le sens de la marche. les montants passent du jaune au blanc puis au jaune, puis au blanc puis au marron (brut + lin première passe, tâche de chaux, nettoyage vinaigre, sel de bore concentré, deuxième passe huile de lin).

Et pourtant tout est prévu depuis le départ, voyez le montage photo envoyé pour la demande de permis :
Montage1 hpim3022

Tout prévu ???
Jeu des 7 différences ?
- la pierre sur la cheminée : mouvement artistique aveyronais remarquable
- les fenêtres double vitrage dans le grenier et dans les combles perdus : luxe de ceux qui savent chercher
- mur de Berlin : une cible pour l'animosité indépendant de notre bon vouloir
- le petit triangle de bois sur la crête du toit : vous l'avez vraiment vu ? Tout à fait volontaire ;-), l'oeil a besoin de choses équilibrés
- début du bardage du grenier : fonction spéciale plan dynamique.

hpim3013 hpim3015

hpim3016 hpim3017 hpim3018 hpim3019 hpim3020 hpim3021 hpim3024 hpim3014

Merci à Bob, Fifi, Vincent, Papi, Yolande, Josée et Christian.

Posté par petitcochon à 19:42 - Commentaires [0]
Tags : , , , ,
14 juin 2010

Enduit de finition

C'est le printemps, les oiseaux font la cour, les filles se font belle et nous, on mets une belle jupe à la maison pour qu'elle soit la plus belle au bal des maisons bio-climatiques.

E1

Avant - Après

E2_AvantApres

Remarque : la chaux aérienne, c'est la classe !!!!

Posté par petitcochon à 11:56 - Commentaires [1]
18 avril 2010

Electricité et le retour des enduits

Durant le week-end de Pâques, nous faisons passer les gaines d'électricité. Passées derrière les montants, et derrière les ficelles de la paille, elles tiennent toutes seules.

hpim2935

La semaine dernière nous avons eu une belle équipe de coffreurs et maîtres enduits. Merci à la famille ainsi qu'à Marie et Fred venus de Haute-Saône. Grâce à eux nous avons très bien avancé. Nous avons abattu presque la moitié de l'enduit qui nous restait à faire. Merci également à Nourdine et Moise qui ont renforcé l'équipe le dimanche.

hpim2946 hpim2948

Ce week-end l'équipe de décoffrage prend le relai. Une fois décoffré, l'enduit est gratté pour réduire les imperfections et ainsi donner moins de travail pour l'enduit de finition. Les montants sont nettoyé à la brosse.

hpim2952 hpim2953

Merci au Daron.

Posté par petitcochon à 18:49 - Commentaires [0]